La Chantecler… peu d’exposants

https://www.facebook.com/AQVCinc/?fref=ts

Peu de poules Chantecler en compétition à l’Expo agricole de Lachute
Article de Mme Denise Proulx, journaliste au journal de Montréal, qui a bien voulu écrire un article pour l’Association Québécoise de la Volaille Chantecler sur l’événement de l’expo agricole de Lachute tenue la fin de semaine du 8 au 10 juillet.
Nous profitons de l’occasion pour inviter M. Tudino et tous les gens désireux de connaître ou d’aider à obtenir plus de visibilité pour la race de volaille Chantecler à nous contacter via les réseaux sociaux.
Voici son travail intégral.

Denise ProulxLes producteurs aviaires, éleveurs de poules de race Chantecler se comptent sur les doigts de la main au Québec. Par contre, ils sont des dizaines d’amateurs à participer à la renaissance de la race un peu partout au Québec. Il ne faut donc pas s’étonner de leur faible présence lors des compétitions de beauté, tel que celle qui s’est tenue du 8 au 10 juillet dernier, à l’expo agricole de Lachute, dans les Laurentides. Un seul producteur-éleveur, Michel Tudino, de Ormstown en Montérégie, avait fait le déplacement avec un coq et deux poules Chantecler. « Tout ce qui est oiseau blanc, c’est maintenant moins populaire. Les gens aiment mieux les poules colorées. Et la Chantecler est moins productive que les autres races, avec 200 œufs par année. C’est pour cela qu’elle a été déclassée par l’agriculture industrielle », explique l’éleveur. Il court les concours avec un but éducatif bien précis : faire la promotion de la Chantecler. Et le voilà qu’il se lance dans la description détaillée des avantages de l’animal, de la valeur nutritive de sa poitrine, simple, plus dodue et donc plus nutritive. Ses poules Chantecler sont de grandes voyageuses. L’une d’entre elles a gagné le 1er prix de sa catégorie, lors de la compétition de poules à Odessa, en Ontario. Samedi dernier, chacune a obtenu le 1er et 2e prix pour la qualité du plumage, la teinte des pattes et le tonus du poitrail.

Un club d’éleveurs- Pour soutenir la promotion de l’élevage de la Chantecler auprès des producteurs agricoles, ainsi que d’autres races de poules rares, Michel Tudino rêve de lancer un club d’éleveurs québécois, d’ici la fin de l’année. Il croit qu’ainsi, en multipliant la connaissance et la visibilité de ces spécimens, lors de concours régionaux et d’une journée nationale promotionnelle, la race reprendra ses lettres de noblesse que lui avait décernées le frère Wilfrid. En attendant ce jour, Michel Tudino se promet de participer au grand rassemblement des éleveurs canadiens de volailles de races le samedi 3 septembre prochain, à Ormstown.Expo_Lachute
Image du journal de Montréal avec autorisation de publication de Denise Proulx – on y voit Michel Tudino avec ses 2 poules de race Chantecler.

À propos de grosbee

Éleveur amateur de la Chantecler blanche originale et rien d'autre.
Cette entrée a été publiée dans Documents. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s